vendredi 9 novembre 2012

Instant de vie.

Nous étions toutes les deux assises dans sa chambre. L'une en face de l'autre. Un lange dans les mains de ma Nana, elle s'amusait à disparaitre et à réapparaitre.

Et elle s'activait à coups de levées de bras. Elle patientait alors sagement derrière le tissu, ne laissant échapper qu'un rire tout discret, pendant quelques secondes. Elle attendait mon "Coucou !". Et d'un coup d'un seul, elle baissait le lange, le sourire jusqu'aux oreilles, le "AAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaAAAAAAAAaaaaaHHHHHH !" puissant, le "AAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaAAAAAAAAaaaaaHHHHHH !" plus qu’aiguë qui t'explose les tympans, mais surtout les yeux rieurs et étincelants. J'ai bloqué sur ses yeux. Ses yeux qui font tant parler. De belles billes d'un bleu tantôt clair tantôt plus profond. Mais ça n'avait rien à voir avec leur couleur, il y a avait quelque chose derrière. Quelque chose qui brillait et qui me prenait de plein fouet. Quelque chose a changé.

Et je l'ai vue de nouveau disparaitre. Elle gloussottait gentiment, semblant vouloir se retenir sans vraiment y arriver. Le lange tremblait. Ses petits pieds qui dépassaient dansaient. "Coucou !" Et de nouveau, ce "AAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaAAAAAAAAaaaaaHHHHHH !", qui s'est fini par un fou rire. Je lui rendais son sourire. Mon experte en "Coucou, beuh !" était belle. Encore plus que d'habitude. Elle a lâché le lange et a applaudi. La deuxième fois de sa petite vie qu'elle réalisait ce geste. Un simple applaudissement et elle m'a mis mon petit cœur sens dessus dessous. Bam.

Elle a tendu les bras vers moi, "Maman !". Elle a fait tomber la petite larme qui était restée coincée dans le coin de mon œil gauche. Deux coups de 4 pattes, un redressement et elle s'est laissée tomber sur moi les bras en avant. Ma cuisse bien rembourrée a servi de matelas d'atterrissage. Et elle est restée là, la tête posée sur ma cuisse, le visage tourné vers moi, le sourire aux lèvres. Un câlin made in Lana. Quelques minutes. Quelques minutes qui valent de l'or. A deux, dans notre bulle.


Une histoire de regard, d'échange, de tendresse... Une histoire d'un instant. Puis, elle s'est redressée d'un seul Bébé et a prononcé un mot.  Juste un.

"Caca !"
"Et quoi ?"
"Caca !"

Ma fille est une princesse. Et même les princesses ont des besoins.
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. J'adore! Mais comment les bébés font-ils pour faire preuve d'autant de grâce et de cracrasserie à la fois? C'est magique!
    C'est un peu comme leurs petits prouts lâchés toujours au bon moment! En fait ils ont juste vachement le sens de l'à propos :-)
    Bisous à ta Nana, elle grandit, elle est belle!

    M. et sa Daphné (1 an déjà...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie !

      Je vois qu'on a le même modèle de Bébés ! :)

      Supprimer
  2. Tu m'as presque mis la larme à l'oeil toua ^_^ Je trouve qu'elle te ressemble de plus en plus, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est bien la fin hein ? Ma fille est déjà douée pour les chutes !

      Et c'est marrant car effectivement on me le dit sans arrêt, pour la ressemblance : ça apparait frappant aux yeux des gens ce lien entre ma petite blonde aux yeux bleus et sa maman brune aux yeux marrons ! :)

      Supprimer
  3. Et pour papa, les câlins, c'est à la Saint Glinglin !

    RépondreSupprimer
  4. J'adore !!! Tout dans l'élégance ta fille ! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Oh dis donc c'est tout mignon, je revivais la scène avec Poussin... pfiou, j'ai l'impression que ça fait des lustres. Bouh !
    Trop jolie ta princesse, même les yeux fermés ;)
    Mais dis moi, je croyais que les princesses, ça faisait des paillettes, pas caca ?!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caca reste le code pour paillettes, évidemment ! :D

      Et allez, Poussinet prendra bientôt la relève.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Oué, ça doit être ça. Dommage, ça ne sent pas l'orchidée.

      Supprimer

Pour t'aider à publier ton commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecris ton texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.

2) Si tu as un compte, tu peux t'identifier dans la liste déroulante Commentaire. Sinon, tu peux saisir ton nom ou pseudo par Nom/URL.

3) Tu peux, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse.

4) Clique sur Publier.

L'Etincelle te remerciiie !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...