dimanche 3 février 2013

Casting Bébé : 10 minutes sous le feu des projecteurs.

Il y a quelques jours, circulait sur Facebook une annonce de casting, écrite par une marque (ultra-connue) de produits alimentaires pour Bébés. L'annonce précisait que la-dite marque recherchait des vrais consommateurs : oust les comédiens. En plus de ça, les parents devaient être âgés de 28 à 42 ans (oui, c'est étrange, mais soit), et le Bébé devait être âgé de 6 à 18 mois. Il y avait aussi le nombre de sousous à la clef, si on avait la chance d'être choisi : argent versé en contre-partie de 2 à 3 heures de tournage et des droits à l'image TV france et internet pendant 1 an, pour chacun des participants de la famille.

L'annonce, je l'ai vue une première fois. J'ai tilté, et je me suis dit bof. L'annonce, je l'ai vue une deuxième fois, je l'ai relue, et je me suis dit bof. L'annonce, je l'ai revue une énième fois, relayée par un max de blogueuses mamans sur leur mur Facebook, et au bout d'un moment, je me suis dit "Mais pourquoi pas ?". Tu sais qu'il y a peu j'ai fêté mes 29 ans et 12 mois, que ma Crapouille a 14 mois, et quand je ne prépare pas à miamer à mon Bébé avec mon robot qu'il est beau, ce sont souvent des pots de cette marque là auxquels elle a droit. Oui, on correspondait tout à fait. J'ai envoyé un mail au Papa pour lui demander ce qu'il en pensait. Au bout de quelques échanges, on s'est dit que ça ne coûterait pas grand chose de postuler, que l'argent promis, si on était sélectionné, serait bien placé sur le livret de notre Crevette. Alors, je leur ai écrit un petit message à ma sauce, du genre je me suis vantée que ma Crapouille mangeait l'intégralité de ses petits pots sans oublier d'en mettre partout évidemment, et en ajoutant les photos demandées. J'ai omis celles où on voyait qu'elle en avait mis effectivement partout, quand même.

Trois heures après, je recevais une réponse : ils voulaient nous rencontrer. La première étape était franchie. Bon, peut-être bien que tout le monde était accepté, peut-être pas, mais nous on y était. Ou presque. Le mail demandait si on pouvait être disponibles 4 jours plus tard, si on préférait le matin ou l'après-midi, en précisant que le casting durait 10 minutes. J'ai envoyé ma réponse dans la foulée. Le lendemain, je n'ai pas eu de nouvelles. Le sur-lendemain, non plus. J'ai envoyé un nouveau mail pour leur préciser que je ne savais pas où me rendre, ni à quelle heure finalement, et c'est la veille au soir du rendez-vous que j'ai obtenu les informations. Déjà, ça ne sentait plus tout à fait très bon.

Le jour J, c'est parti. Ma Nana, je l'ai habillée en tenue classique : mon jean préféré (enfin, le sien), ma blouse préférée (la sienne), et mon gilet préféré (...). Habillée, mais pas trop, pas olé olé, pas starlette. Parfaite. Tout comme les vêtements de Maman, forcément. J'ai ajouté un petit haut dans le sac à langer (au cas où Bébé se salirait, et ne sachant pas trop ce qui allait nous être demandé). Le rendez-vous était à 12h30. Nous y sommes arrivées à 12h28, grâce au parcours fléché.

Une fois entrées dans le bâtiment, nous avons atterri directement dans une petite salle d'attente où patientaient un Papa, une Maman et une petite puce de 15-16 mois. Je les salue, ils me saluent. Je me pose sur une banquette, enlève le manteau de ma Crapouille et le Monsieur, grand sourire, me dit "Elle est magnifique votre puce !". Je le remercie, et ne sort même pas ma vanne habituelle du "C'est normal, c'est moi qui l'ai faite !". Le stress ? Un tas de feuilles se trouve sur une petite table, à côté d'une affichette "Casting". Un regard à droite, un regard à gauche, personne de l'équipe du Casting dans le coin. Je demande à la famille s'il faut remplir un questionnaire, ils me répondent "Oui", et je me lance. Certaines questions sont étranges : mon nom, prénom, ma taille, la taille de mes vestes, de mes pantalons, le prénom et l'âge de mon Bébé, et différentes autorisations concernant les montants payés si on a la chance d'être sélectionnées. Pendant que je le remplis, une famille quitte la pièce d'à côté et s'en va, et la famille arrivée avant nous est invitée à y entrer. On ne nous adresse pas la parole : j'attends. Il est 12h45 et je ne sais pas si je peux donner à manger à mon Bébé.

On attend 10 minutes, peut-être 12. La famille arrivée avant nous refait son apparition. La dame du Casting appelle ma Nana pour qu'elle la rejoigne. Lana lui donne la main et avance avec elle. Je suis le nouveau duo avec nos manteaux, le manduca et le sac à langer. Dans la nouvelle pièce, il y a un Monsieur du casting, un écran, une caméra, un appareil photo, un canapé sur lequel je suis invitée à poser nos affaires, et une chaise haute sans dossier. La salle est froide. Ni la Dame, ni le Monsieur ne se présentent. On me demande mon nom, on me dit que je ne suis "pas dans le listing". Je commence à expliquer, l'échange de mails, la réponse tardive la veille au soir. La Dame me coupe et parle vite : "Posez ça là, mettez-vous là, placez-la de l'autre côté, je peux enlever l'élastique ?" (alors qu'elle a déjà la main sur mes cheveux). Le casting commence par des photos. Ma Nana est ronchonne, elle est énervée de ne pas avoir siesté depuis ce matin, elle a faim, et toutes ces lumières n'aident pas vraiment au calme. La Dame me pose quelques questions : "Oh quels yeux, le Papa est blond aux yeux bleus ?", je tente un : "Non, il est blond aux yeux verts, c'est le facteur qui a les yeux bleus.", avec le sourire, mais j'ai l'impression qu'elle ne m'écoute pas vraiment. "Asseyez-vous sur la chaise-là."

La chaise, quelle chaise. Une chaise haute, à l'assise dure et transparente, et sans dossier. Tu t'assieds dessus et pouf, elle descend. Le truc idéal avec un Bébé dans les bras. J'aurais préféré le canapé. Je fais comme je peux pour avoir l'air détendu. L'air détendu. Fiiiiou. Elle me dit que je peux mettre un pied sur le repose-pieds, visiblement pour l'air détendu c'est raté. Ma longue tignasse détachée, ma Crapouille commence à tirer sur mes cheveux : et oué, une Maman qui a un élastique dans les cheveux, c'est pas que pour faire joli. La Dame choisit pile ce moment pour demander : "C'est quoi ton nom ?" Silence. Pensant qu'elle parle à ma Nana, j'essaye de libérer mes (précieux) cheveux des mains de ma fille. "Oui, c'est à toi que je demande, c'est quoi ton nom ?" Même pas je sais qui elle est, et je m'aperçois que non seulement elle me tutoie, mais en plus on a commencé à me filmer. Je chope mon Bébé, le place devant moi (tant pis pour les pauvres cheveux perdus dans l'affaire) et répond à la Dame. Même si ça me fait quand même très bizarre qu'elle me tutoie, alors que je ne le connais pas, son nom à elle.


Elle me pose une tonne de questions, elle les aligne, bien souvent sans aucun lien (du moins, visible) les unes avec les autres : elle me redemande même "Le Papa est blond aux yeux bleus ?", je ne sais pas si elle attend juste un oui ou un non, ou ma blagounette de tout à l'heure. J'ai cette impression de ne pas être réellement écoutée, comme si elle me récitait un texte et attendait de mes interventions que je parle et que je m'arrête quand je n'ai juste plus rien à ajouter. Jusqu'au moment où la Dame tend un pot à manger à Lana, et à moi un emballage. Elle me demande ce que j'en pense. Il s'agit de la nouvelle gamme de la marque, je lui précise que la première fois où on a pu la goûter, c'était sur le Salon Baby, mais que je n'ai pas la chance que cette gamme soit vendue dans mon Intermarché. Par contre, quand on va chez mes parents, Lana peut en manger. Silence. Elle me redemande ce que je pense du produit que j'ai en mains. Je regarde l'emballage. Je lui dis que je sais qu'il s'agit des produits frais, sans conservateurs, et que Lana se régale de la version en pot en verre avec la même recette. Elle me répète : "Oui, mais là, c'est la version fraiche.". Silence. Je n'ai rien à ajouter : ah c'est sûr que j'ai été moins bavarde qu'il y a quelques mois, mais je ne vais pas inventer un avis sur un produit que l'on n'a pas goûté. Comme ils l'ont précisé, ils ne cherchent pas des comédiens.

Elle me remercie et nous salue du bout des lèvres. Elle est déjà partie faire autre chose. Je suis sortie de là, un peu paumée, mal à l'aise. J'imaginais déjà ma Nana recalée, (cassée dans sa carrière, humour) à cause des réponses de sa Maman. Mais ça, à la rigueur, je m'en fichais. C'est plus comment les choses se sont passées qui m'ont laissé un goût amer. L'impression d'avoir été juste une famille de plus, suivaaaante. L'impression d'avoir perdu mon temps, et d'avoir fait perdre celui de la Dame : visiblement, notre profil ne les intéressait pas. L'impression de ne pas avoir été à ma place. Tant pis, ce casting aura été une expérience de plus. Je sais maintenant comment cela se passe.

Et non, Lana ne sera pas la prochaine MissBlédina. Ils ne savent pas ce qu'ils ratent.
Et bonne chance aux derniers bébés et familles sélectionnés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 commentaires:

  1. eh bien ça ne donne pas envie,pourrait-on dire sans mauvais jeu de mots que les ptits pots blédina sont amers....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que la dame (qui travaille pour l'agence qui travaille pour Blédina) ne doit pas être habituée à travailler avec les enfants... Ou elle cherche un Bébé mannequin pas inscrit mannequin, je ne sais pas ! :/

      Supprimer
  2. J'ai fait le casting aussi. La même impression que toi! C'était très bizarre.
    Je suis "sélectionnée" avec mon fils pour être présentés aux clients, on verra ce que ça donne. En fait je n'ai pas trop compris ce qu'ils recherchaient exactement!
    Affaire à suivre.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas étonnée, ça se passe beaucoup comme ça dans les castings..on est juste un 'numéro', comme tu dis 'au suivaaaannt' .Aucun respect, c'est vraiment dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pitet bien, mais comme là ils cherchaient des "non professionnels", je me suis dit que... Je n'aurais pas dû "me dire que..." ! ^^"

      Supprimer
  4. Ils connaissent les bébés, ces gens-là ?

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement quand tu ne connais pas le milieu, c'est rude, la dame ne savait peut-être pas que vous étiez des vrais gens ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, des "vrais gens". Et oui, avec un vrai bébé ! ;)

      Supprimer
  6. Ah ben même impression pour moi...Je viens de publier un article sur le même sujet. N'empêche, j'étais curieuse et maintenant je sais comment ça se passe! Mon petit bout lui s' est bien amusé dans la salle d'attente mais le studio... pas trop ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Article vu, ils ne savent pas ce qu'ils ratent ! :p

      Supprimer
  7. oua ben vu comme ça ben ça donne pas envie du tout tiens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que ce n'est pas partout pareil !

      Supprimer
  8. Au boulot ça me fait toujours rire le "tu" sans connaître d'Eve et Adam ton correspondant ! Et direct le prénom !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, en même temps, j'avoue, j'utilise systématiquement le "tu" sur le blog... Mais là, le rapport de personne à personne est différent, et le "tu" ben je ne le sentais pas ! :s

      Supprimer
  9. Rho mince ça aurait pu être un bon souvenir ce casting.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tampix ! On est venu, on a vu, et on n'a pas vaincu ! hihi :D

      Supprimer
  10. Rho mince ça aurait pu être un bon souvenir ce casting.

    RépondreSupprimer
  11. Mouais, j'ai l'impression que les castings se passent souvent comme ça, d'après ce que j'entends, mais plus pour des adultes... bon, bof, quand même ! Margaux l'a goûté cette nouvelle gamme et c'est plutôt bon ( ben oui, j'y ai goûté aussi, hein ! ^^ ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, j'ai fait ma gourmande aussi, mais surtout avec les crèmes desserts ! :p "Quoi Lana, t'en veux plus ? Spo grave, donne à Maman !"

      Supprimer
  12. C'est dommage surtout qu'ils savent pertinemment qu'ils bossent avec des enfants... même si c'est le principe d'un casting, un sourire ne coute pas cher. J'ai fait un casting pour adulte et même si c'était assez impersonnel j'avais été très bien accueillie. Comme quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, c'est pitet juste que ça n'a pas "marché" entre la Dame et Moi... Je sais pas ! :/

      Supprimer
  13. J'aurais été aussi hyper mal à l'aise. Ils sont bizarres ! Et ne savent pas ce qu'ils ratent ;)

    RépondreSupprimer
  14. Ecoute je l'ai fait le mardi ce casting la nana a été plutôt sympa et réceptive!

    (Bon, j'ai aussi été recalée hein! )

    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, je me demande si c'est la même du coup, huhu ! T'as pu blaguer (faire ta maman dodo quoi :D) ou t'es restée sérieuse ?

      Supprimer
  15. Ca donne pas envie du tout... :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non... Maintenant, à savoir, maintenant qu'on sait ça, est-ce qu'on retentera ? Seul l'avenir nous le dira ! ^^"

      Supprimer
  16. ils cherchaient uen mère à donf pour jouer un rôle ... pas comédienne mais comme si quoi ! de tte façon c'est un univers impitoyaaaaableuh :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est ça... Un bébé mannequin mais pas mannequin, et une maman comédienne mais pas comédienne ! ^^

      Supprimer

Pour t'aider à publier ton commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecris ton texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.

2) Si tu as un compte, tu peux t'identifier dans la liste déroulante Commentaire. Sinon, tu peux saisir ton nom ou pseudo par Nom/URL.

3) Tu peux, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse.

4) Clique sur Publier.

L'Etincelle te remerciiie !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...